Avec ce portrait du mois, nous vous présentons notre programme de bourse « Séjours de recherche ».

Le DAAD offre aux doctorants maghrébins la possibilité de mener des recherches et des formations complémentaires en Allemagne. L'objectif de ce programme est notamment la promotion des courts séjours de recherche (jusqu'à trois mois) pour l'échange d'expériences et la mise en réseau avec des collègues.

Nous aimerions vous présenter trois chercheurs du Maghreb qui ont bénéficié de ce programme de bourse durant les dernières années. Les modalités de candidature et les délais pour 2020 pourraient changer compte tenu des circonstances actuelles liées à la pandémie COVId-19. Restez informé et visitez-nous sur ce site ou sur Facebook DAAD Tunisie pour en savoir plus.

Portrait du mois : Fares Tounsi

Nom : Fares Tounsi

Spécialité : Electrotechnique

Université en Tunisie : Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax – ENIS – Tunisie.

Université d’accueil : TU Ilmenau 

Quel est votre souvenir le plus marquant de votre séjour de recherche en Allemagne ?

Mon souvenir le plus marquant lors de mon séjour de recherche en Allemagne était la simplicité, la franchise et l'efficacité des gens en Allemagne. En effet, j'ai beaucoup voyagé dans ma carrière, et durant ce dernier voyage, j'ai découvert réellement comment on peut être productif tout en étant très humble et bosseur. Donc mon souvenir le plus marquant était plutôt culturel.

Comment votre séjour en Allemagne vous a-t-il permis de progresser professionnellement ?

Durant mon dernier séjour, on avait l'occasion de se voir face à face pour la première fois après une longue connaissance de 2-3 ans. Cela nous a permis de se connaitre mieux et m'a donné l’opportunité de connaitre le reste de l'équipe allemande. C’était un réel plaisir pour nous deux. On a discuté de deux différentes propositions de projet pour des étudiants en thèse et durant mon séjour, j'ai soumis un projet avec le soutien de mon professeur allemand. J'ai une étudiante en thèse qui est actuellement à la TU Ilmenau pour travailler sur le projet que j'ai proposé durant le séjour. Le professeur allemand m'a fait visiter leur salle blanche de micro-fabrication des circuits intégrés. Ensemble, nous avons préparé une publication qui réunit nos deux laboratoires et celle-ci a ensuite été effectivement acceptée en décembre 2019. Finalement, je suppose que toutes ces activités professionnelles ne vont pas avoir un impact immédiat sur ma carrière, mais j’espère que le futur va apporter beaucoup de collaborations ensemble dans l’intérêt de nos deux équipes de recherche.

Portrait du mois : Mustapha Gorai

Nom : Mustapha Gorai

Spécialité : Physiologie et écologie végétale

Université en Tunisie : Université de Gabes

Université d’accueil en Allemagne : Université d'Ulm

Quelle a été votre impression de votre université d'accueil allemande ? (quelques impressions générales)

Mon université d'accueil, l'Université d'Ulm (UU), est un endroit approprié en termes de recherche interdisciplinaire qui va de l'anatomie végétale comparative, la systématique des plantes à la physiologie du xylème et l'écologie tropicale. Je suis vraiment reconnaissant à mon superviseur de m'avoir accepté au sein de son laboratoire. Les objectifs de mon séjour de recherche et l'expérience de travail dans une culture complètement différente ont positivement influencé ma perfection en renforçant mon niveau professionnel en tant que jeune chercheur, en augmentant l'étendue de mes compétences et la qualité individuelle pour mon futur parcours de recherche.

Les trois mois passés en tant que boursier DAAD m'ont donné une vie académique intense et fructueuse qui a conduit à un travail que je considère comme mon plus précieux jusqu'à aujourd'hui. Honnêtement, c'est une expérience inoubliable.

Envisagez-vous de nouveaux projets communs avec vos partenaires allemands ? Ou est-ce qu’il y a déjà un follow-up ?

Je maintiens toujours de bonnes relations avec mes partenaires à Ulm et ailleurs en Allemagne. Il convient de signaler que j'ai visité l'Université d'Ulm une deuxième fois pour un stage de formation de courte durée pour la conception et l'apprentissage d'une nouvelle technique. Je tiens à remercier mon superviseur de m'avoir fourni un prototype de ce nouvel appareil (PneumaTron) et la Tunisie compte parmi les cinq pays du monde qui en dispose. Dans ce contexte, nous avons discuté les possibilités d'échanges d'étudiants et de doctorants et l'organisation des écoles d'été par nos institutions. Un projet de recherche est en phase de finalisation pour être déposé.

Portrait du mois : Izzeddine Zakarya Zerrouk

Nom : Izzeddine Zakarya Zerrouk (Zaki Zerrouk)

Spécialité : Amélioration des plantes

Université en Algérie : Ecole Normale Supérieure de Constantine

Université d’accueil : Université de Bonn

 

Que recommandez-vous aux autres chercheurs maghrébins qui souhaiteraient postuler à ce programme de bourse ?

J’aimerai dire aux chercheurs maghrébins qui souhaitent postuler à ce programme que la clé d'obtention de cette bourse est de préparer une proposition de recherche convaincante en répondant aux critères scientifiques et aux enjeux actuels. Ayez confiance en soi et en la justesse du comité scientifique du DAAD.

Que feriez-vous différemment si vous renouveliez votre candidature pour une bourse du DAAD ?

Si je renouvelle ma candidature à ce programme de bourse, je fais en sorte que mon séjour au sein de l'établissement de recherche allemand se coïncide avec les jours ouverts qu'organise les universités allemandes régulièrement afin d'avoir plus d'échange de savoir.

Plus d'informations sur les programmes de bourses

www.funding-guide.de