Initiative spéciale pour la formation et l'emploi

Dans le cadre de l’initiative spéciale du BMZ « Formation et emploi », le DAAD finance des cours de master pour les professionnels qualifiés de la Tunisie, du Maroc et de cinq autres pays africains.

Les bourses offrent aux diplômés africains ayant au moins deux ans d’expérience professionnelle la possibilité d’obtenir un diplôme de troisième cycle ou de master dans une université allemande étatique ou reconnue par l’Etat et d’acquérir un diplôme universitaire en Allemagne.

Avec ce portrait du mois, nous vous présentons deux boursiers de ce programme :

Portrait du mois : Rihem Hssan

Nom : Rihem Hssan

Spécialité : Génie électronique et communication

Université locale : ENET’Com (Ecole nationale d'électronique et Télécommunications de Sfax)

Université d’accueil : Université de Leipzig- “Small Enterprise Promotion and Training – SEPT“


  1. Félicitations tout d’abord pour la bourse du DAAD ! Pouvez-vous décrire à nos lecteurs comment vous vous êtes préparée afin de soumettre une candidature pour ce programme ?

Les étapes à suivre pour avoir une candidature réussie :

  • Vous devez lire et être conscient de chaque point de l'appel d’offre
  • Vous devez répondre à tous les critères nécessaires.
  • Prenez votre temps pour préparer vos documents.
  • Soumettez d'autres documents pouvant étayer la demande, comme une lettre de recommandation.

Le DAAD m'a également soutenu dans la préparation. Toutes mes questions ont reçu une réponse adéquate et j'ai ainsi eu une meilleure vue d'ensemble du programme et du processus de candidature.

  1. Après une première expérience de travail, vous avez décidé de reprendre vos études. Quels étaient les motifs ?

Deux raisons ont été déterminantes pour cette décision : Premièrement, j'ai toujours voulu faire un MBA en management. En revanche, ce master m'offre une opportunité idéale pour faire avancer ma carrière professionnelle - une opportunité que je ne voulais pas manquer.

  1. En raison de la pandémie, le cours de langue qui est censé vous préparer à étudier en Allemagne se déroule en ligne. Comment évaluez-vous cette expérience ?

En effet, beaucoup de choses ont changé avec la pandémie. Nous devons tous nous habituer et nous adapter aux nouvelles circonstances. Le cours de langue en ligne est une nouvelle expérience pour moi que j'ai beaucoup apprécié.

  1. Avez-vous des réserves ou des craintes concernant les études à l'étranger dans les circonstances actuelles de la pandémie ?

Non, au contraire. J'ai vraiment hâte de vivre cette expérience. J'ai une grande capacité d'adaptation et une totale confiance en l'Allemagne qui a fait ses preuves dans la gestion de la crise au cours des dernières semaines et des derniers mois.

Portrait du mois : Oualid Oukettou

Nom : OUKETTOU OUALID

Spécialité : Ingénierie agricole

Université locale : Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II- Maroc et l'Istituto Mediterraneo di Bari- Italia

Entreprises : CID, COSUMAR et OCP

Université d’accueil en Allemagne : Université de Hohenheim


  1. Félicitations tout d’abord pour la bourse du DAAD ! Pouvez-vous nous raconter comment vous vous êtes préparé afin de soumettre une candidature pour ce programme ?

Tous les certificats, diplômes et certificats pertinents doivent d'abord être préparés et traduits. Un document clé de ce programme est la lettre de recommandation de l'employeur, car deux années d'expérience de travail sont requises. Il est également important de lire attentivement l'appel d’offre et de s’orienter étroitement vers les informations contenues dans les fiches d'information.

  1. Après une première expérience de travail, vous avez décidé de reprendre vos études. Quels étaient les motifs ?

La recherche dans le domaine des sciences agricoles et du progrès technologique est en constante évolution. Il faut constamment acquérir de nouvelles connaissances et techniques afin de développer des solutions aux défis actuels de l'agriculture. Il s'agit surtout des conséquences négatives du changement climatique et de la perte de rentabilité de l'agriculture qui en résulte ainsi que des pertes de revenus pour les agriculteurs. Compte tenu des problèmes existants, le renforcement de la résilience dans l'agriculture est particulièrement important.

  1. En raison de la pandémie, le cours de langue qui est censé vous préparer à étudier en Allemagne se déroule en ligne. Comment évaluez-vous cette expérience ?

Les cours de langue en ligne ont été une très belle expérience. Nous avions le sentiment que malgré la distance nous étions tous dans la même salle. Le professeur aussi a montré une fluidité de communication qui a laissé un contact facile avec lui, permettant de comprendre et réaliser les exercices de langue aussi à travers la plateforme.

  1. Avez-vous des réserves ou des craintes concernant les études à l'étranger dans les circonstances actuelles de la pandémie ?

J'espère que cette pandémie ne durera pas longtemps. Bien sûr, le risque demeure, mais nous devons tous être prudents et prendre les mesures sanitaires nécessaires pour la distance et l'hygiène au quotidien.

Une description détaillée de ce programme peut être trouvée ici.