L’antenne du DAAD à Tunis a organisé cette année le Falling Walls Lab Tunisie. Soulaima Ben Lkima a triomphé lors de cette édition et a été sélectionnée comme gagnante tunisienne par un jury tuniso-allemand de haut niveau.

Du 7 au 9 novembre 2021, la grande finale internationale du programme s’est déroulée à Berlin. Les TOP 75 des personnes les plus innovantes du monde entier ont présenté leurs idées en trois minutes. Souleima a fait un excellent travail : lors de la finale le 9 novembre, elle a remporté le « Prix du public » avec son idée : « Briser le mur des défis logistiques face à l’industrie ».

Nous félicitons Soulaima pour cette réalisation exceptionnelle et lui avons demandé :

  1. Quel est l’élément innovant de votre projet qui « fait briser le mur » ?

Avec l’évolution rapide du secteur de l’entreposage dans un monde hautement interconnecté, les entreprises doivent désormais procéder à des changements rapides afin de répondre aux nouvelles exigences du marché. D’où, chez AYMAX Technology, on a eu l’idée de développer un outil innovant qui scrute en permanence la performance de la gestion d’entrepôt en s’appuyant sur une plateforme de gestion des objets (palette, outil de manutention, etc.) connectés qui permet de tout gérer à distance, d’en collecter, stocker et analyser les données de l’entrepôt. L’élément innovant du projet qui « fait briser le mur » est le fait de réinventer le métier des responsables d’entrepôt et de créer de nouveaux business model disruptant les hiérarchies établis à travers l’automatisation de certaines opérations. La solution apporte un partage de l’information en temps réel, une meilleure synchronisation des actions et un avantage compétitif certain.

  1. Comment s’est passée votre expérience de la finale à Berlin ? Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné ?

La finale à Berlin était juste magnifique ! En fait, j’ai pu découvrir de nombreux projets intéressants dans divers domaines, ce qui n’est pas souvent le cas lors des événements scientifiques en général. Aussi, le networking était le plus grand point fort du Falling Walls Lab Finale ; rencontrer des gens de tous âges, tous secteurs et tous niveaux m’a beaucoup apporté tant sur le plan personnel que professionnel. En outre, l’expérience du pitch était unique et stimulante pour moi ; pitcher une idée en seulement 3 minutes et convaincre à tous les coups était un vrai défi qui m’a ouvert une porte d’entrée aux discussions avec notamment de potentiels investisseurs, scientifiques et dirigeants d’entreprises. En effet, le mindset des jeunes participants qui veulent changer le monde avec leurs projets m’a beaucoup impressionné ; la façon dont ils voient les choses m’a beaucoup inspiré à saisir des opportunités auxquelles je n’avais pas pensé auparavant.

  1. Que souhaitez-vous réaliser pour votre avenir professionnel ? Envisagez-vous de partir à l’étranger, peut-être en Allemagne ?

Je suis toujours motivée pour être le meilleur dans ce que je fais mais surtout de travailler dans un environnement où je pourrai développer mes compétences, entreprendre des projets intéressants et travailler avec des personnes avec lesquelles je peux vraiment apprendre. En fait, je me trouve dans des postes à responsabilités managériales avec des interactions humaines et des journées diversifiées. Pour moi, le goût du challenge et le goût de l’international ont toujours été ma plus grande source d’inspiration. Après le Falling Walls Lab summit, j’ai constaté que l’écosystème en Allemagne est bien structuré et développé, ce qui facilite la création et le développement de projets innovants. De plus, le marché allemand en général offre une infrastructure de lancement favorable, de bonnes installations et de nombreuses options de financement, c’est pourquoi j’envisage de faire une belle carrière professionnelle en Allemagne à long terme parce que travailler dans un tel pays apporte de nombreux avantages.