Les diplômes de l'enseignement supérieur peuvent être acquis au Maroc à travers plusieurs filières éducatives. Le paysage universitaire est divisé en 15 universités d'État et 8 universités privées, de nombreux instituts privés sont ajoutés ; un cas particulier est l'université internationale de Rabat à Salé, qui repose sur un partenariat publique-privé. 

La base politique pour le développement de l'enseignement et de la recherche marocains est la "vision stratégique de la réforme 2015-2030" du haut conseil marocain pour l'éducation, la formation et la recherche scientifique. 

La nouvelle stratégie est basée sur la prémisse que la recherche scientifique et technique ainsi que l'innovation sont les rôles stratégiquement les plus importants pour le développement économique, culturel et social du Maroc et qui joue un grand rôle pour le renforcement de la concurrence mondiale.  

De plus en plus, les services numériques devraient également soutenir la recherche et l'enseignement au Maroc. 

La langue d'enseignement est - selon le domaine - l'arabe ou le français. 

L'AMCI (Agence Marocaine de Coopération Internationale, www.amci.ma/index.php) agit comme une organisation pour l'internationalisation du système d'enseignement supérieur marocain et est partenaire du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération. L'AMCI rédige également des bourses d'études de premier cycle, de troisième cycle et de doctorat pour que les étrangers puissent étudier au Maroc.